Blog & Idées

L’attention du marché portera sur le vote du Parlement britannique prévu ce mardi. Les résultats sont attendus après 20h, heure de Paris.

Selon les derniers sondages, le Premier ministre May devrait essuyer un revers. Il lui manquerait autour de 100 votes pour l’emporter. Si ce scénario se réalise, cinq options sont sur la table pour la suite :
1- le Premier ministre pourrait revenir au Parlement pas plus de trois jours après le vote avec une option, mais cela signifierait que des changements im...

Pari raté de justesse pour les Conservateurs qui ont perdu la majorité absolue issue des élections de 2015. Selon les dernières projections, ils n’auraient que 308 sièges (contre au moins 326 sièges nécessaires).

La réaction la plus notable sur le marché fut la chute de la livre sterling à un point bas d’avril face au dollar sur fond de très forte volatilité. Les investisseurs n’ont toutefois pas sur-réagi, comme l’a montré l’évolution des bourses en Asie, même si le scénario qui se dessine semb...

Alors que les banques centrales étaient au premier plan ces dernières semaines, l’absence d’actualité du côté macroéconomique et du côté des entreprises replace la politique au cœur des marchés.

D’un côté, l’accélération de la campagne électorale en France avec un débat lundi soir qui a rassuré les investisseurs face au risque d’une montée du front nationale. Cet apaisement a d’ailleurs également profité à l’euro qui a poursuivi sa progression sur la séance d’hier face à un dollar échaudé par le...

À quelques jours des premiers résultats annuels, les marchés marquent le pas.

Lundi, les bourses de Paris et de Francfort ont terminé légèrement en baisse. Les volumes d’échanges encore faibles, 2,5 mds€ pour le CAC 40, laissent penser que les opérateurs privilégient un biais prudent à l’approche de la saison des résultats annuels qui débute cette semaine.

Sur le marché français, les banques sont les premières à marquer le pas avec une chute de plus ou moins 2% pour les trois principaux établissem...

Après plusieurs semaines tumultueuses, les marchés retrouvent une certaine quiétude dans l’attente de plusieurs rendez-vous au sommet.

Les fondamentaux qui ont été écartés du devant de la scène depuis l’épisode Brexit semblent revenir au cœur du débat et soutiennent la cote sur la plupart des bourses européennes, asiatiques et américaines. Parmi les bonnes nouvelles, les intervenants retiennent la publication du PIB Chinois qui est resté stable au troisième trimestre.

Les cours du pétrole retrou...

05.10.2016

Les marchés ont poursuivi sur leur bonne dynamique pendant la séance européenne.

En effet, plusieurs éléments favorables ont permis au CAC 40 de repasser au-dessus des 4500 points.

Parmi eux, on relèvera l’accalmie sur le secteur bancaire où Deutsche Bank continue sa remontée à la surface.

Autre point positif : le pétrole qui surfe toujours sur la bonne dynamique de la réunion d’Alger avec un baril de Brent au plus haut depuis quatre mois.

La question qui revient est de savoir si le marché sera,...

Voici notre dernière chronique à paraître dans vos kiosques cette semaine.

Nous avons souhaité cette fois analyser 3 valeurs implantées dans 3 pays et dans 3 industries distinctes.

Notre portefeuille a 1 an et nos retouches au dernier trimestre ont permis de surperformer l'indice de 3%!

En attendant Jackson Hole, le pétrole pousse les indices vers le haut

Soutenue par de nouveaux records à Wall Street et par un bond des cours du pétrole, la bourse de Paris a retrouvé le chemin de la hausse dans des volumes toujours limités.

Selon l’agence Reuters, l’Iran pourrait en effet trouver un terrain d’entente avec l’Arabie Saoudite sur un gel de la production lors de la prochaine réunion de l’OPEP fin septembre.

Le baril de Brent a ainsi logiquement grimpé et profité aux valeurs pétrolière...

Voici trois raisons principales expliquant pourquoi la BCE n’a strictement aucun intérêt à changer sa politique monétaire lors de sa réunion de juillet :

1) Tous les indicateurs composites permettant de mesurer le stress financier et l’aversion au risque, comme le Citi Macro Risk Index, sont en baisse. Autrement dit, malgré les risques bien réels présents sur le marché, les investisseurs ne paniquent pas, il n’y a donc pas d’urgence pour agir et actionner de nouveaux leviers de politique monétair...

A- L’environnement après le « Leave » de vendredi

Il s’agit avant tout d’une crise politique et non d’une crise financière, d’un phénomène local et non systémique.

Nous pensons que l’incertitude va changer de camp entre l’Europe et le UK. Elle est pour l’instant maximale sur l’Europe et faible sur le UK. 

Pourtant le PIB de la Zone Euro est de €15.300 milliards contre  €2.100 milliards pour le UK. Le rapport est donc de 1 pour 7.

En YTD, le Footsie baisse de -1.6% contre -37% pour les bancaires...

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives