Blog & Idées

La semaine sera chargée pour les marchés avec une réunion cruciale de l’OPEP à Vienne, alors que la fragilité évidente des marchés émergents et le renforcement du dollar américain restent les principaux sujets de préoccupation des investisseurs.

Même s’il n’y a pas de contagion généralisée au niveau des monnaies émergentes, on constate très nettement des craintes concernant les monnaies du Brésil, de l’Iran ou encore de l’Argentine.

En revanche, jusqu'à présent, les monnaies asiatiques semblent m...

Le net repli du compartiment de l’énergie dans le sillage d'une forte baisse des cours du pétrole a retenu l'attention des investisseurs. Les cours du pétrole a cédé plus de 3%, le baril de Brent s'est rapproché de 52 dollars tandis que le brut texan est repassé sous la barre de 50 dollars.

L'annonce, largement anticipée, d'une prolongation pour neuf mois de l'accord de limitation de la production en vigueur depuis le 1er janvier à l'issue de la réunion ministérielle de ce jeudi à Vienne entre pa...

La première séance de la semaine aura été marquée par une certaine stabilité des indices de part et d’autre de l’Atlantique.

Le secteur du pétrole et du gaz a pesé tandis qu’au lendemain du G20 de Baden-Baden et à quelques heures du premier débat d’ampleur de la campagne présidentielle française, le reste de la cote observait les derniers développements politiques en Europe.

À la Bourse de Paris le CAC 40, bien qu’en légère baisse, sauvegarde ses 5000 points fraîchement acquis.

Les volumes échangé...

À quelques jours des premiers résultats annuels, les marchés marquent le pas.

Lundi, les bourses de Paris et de Francfort ont terminé légèrement en baisse. Les volumes d’échanges encore faibles, 2,5 mds€ pour le CAC 40, laissent penser que les opérateurs privilégient un biais prudent à l’approche de la saison des résultats annuels qui débute cette semaine.

Sur le marché français, les banques sont les premières à marquer le pas avec une chute de plus ou moins 2% pour les trois principaux établissem...

La consolidation du CAC 40 était inévitable et pourrait se prolonger au cours des séances à venir, à moins d’informations positives provenant du Golfe Persique à propos des négociations en cours entre l’OPEP et la Russie.

En effet, du fait de la forte corrélation entre le pétrole et le CAC 40, des rumeurs concernant un accord sur la production pourraient se répercuter positivement sur l’indice parisien. L’effet Trump commence à se dissiper, à la fois au niveau des marchés actions mais également d...

05.10.2016

Les marchés ont poursuivi sur leur bonne dynamique pendant la séance européenne.

En effet, plusieurs éléments favorables ont permis au CAC 40 de repasser au-dessus des 4500 points.

Parmi eux, on relèvera l’accalmie sur le secteur bancaire où Deutsche Bank continue sa remontée à la surface.

Autre point positif : le pétrole qui surfe toujours sur la bonne dynamique de la réunion d’Alger avec un baril de Brent au plus haut depuis quatre mois.

La question qui revient est de savoir si le marché sera,...

La FED a porté les marchés actions la semaine dernière. L’annonce du statu quo, espéré et anticipé par le marchés, aura permis aux grand indices mondiaux d’engranger des gains.

Si Wall Street poursuit sa chasse aux records, le CAC 40 aura, quant à lui, signé sa meilleure performance hebdomadaire depuis mi-juillet. Après l’euphorie suscitée par les banques centrales, les investisseurs vont pouvoir se concentrer à nouveau sur les publications macroéconomiques avant d’assister au sprint final vers...

En attendant Jackson Hole, le pétrole pousse les indices vers le haut

Soutenue par de nouveaux records à Wall Street et par un bond des cours du pétrole, la bourse de Paris a retrouvé le chemin de la hausse dans des volumes toujours limités.

Selon l’agence Reuters, l’Iran pourrait en effet trouver un terrain d’entente avec l’Arabie Saoudite sur un gel de la production lors de la prochaine réunion de l’OPEP fin septembre.

Le baril de Brent a ainsi logiquement grimpé et profité aux valeurs pétrolière...

Au cours d'un séminaire organisé par une grande institution financière anglo-saxonne en Chine, son Président a utilisé l'acronyme anglais suivant pour décrire l'instabilité des marchés : FOCBT. Ces cinq lettres représentent les sources de volatilité et d'attention pour les mois à venir. FOCBT sont les initiales pour FED, OIL, CHINA, BREXIT et TRUMP.
FED : le premier risque (ou opportunité d'ailleurs) pour les marchés obligataires et pour les marchés actions réside bien dans une hausse plus rapid...

La croissance économique de la Chine est actuellement l’un des principaux enjeux et les marchés mondiaux subissent de plein fouet le ralentissement de celle-ci.

A tel point qu’elle semble vitale pour la stabilisation des marchés et leur survie. Hier, était publié le chiffre des exportations et importations de la Chine, et pour le plus grand soulagement de tous, les exportations ont fortement rebondi au mois de mars à 160.8Md de dollars (+11.5%) après la chute de 25.4% en février.

Les importation...

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives