L'essentiel n'est pas d'aller vite mais de partir à point !

La croissance économique de la Chine est actuellement l’un des principaux enjeux et les marchés mondiaux subissent de plein fouet le ralentissement de celle-ci.

A tel point qu’elle semble vitale pour la stabilisation des marchés et leur survie. Hier, était publié le chiffre des exportations et importations de la Chine, et pour le plus grand soulagement de tous, les exportations ont fortement rebondi au mois de mars à 160.8Md de dollars (+11.5%) après la chute de 25.4% en février.

Les importations ont quant à elles modéré leur recul avec une baisse de 7.6% (131Md) alors que le consensus attendait une baisse de 10% mais on observe tout de même un ressaisissement des importations après les baisses importantes de début d’année.

Le récent rebond du secteur manufacturier a sûrement participé à cette envolée des exportations. Néanmoins, cette première hausse des exportations apporte un vrai bol d’air frais aux marchés qui ont salué la performance avec la grande majorité des indices dans le vert et de belles performances en Europe avec une progression de plus de 3% pour le CAC sur la séance.

Cette première hausse des exportations depuis 9 mois pourrait être le premier signe d’une stabilisation économique mais restons vigilant.

 

 

Les derniers faits marquants :

  • L’EIA a publié les stocks de pétrole brut hier. L’API tablait sur une augmentation de 6.2M de barils après une semaine qui avait apporté la première baisse des stocks de pétrole brut (- 4.937M) depuis 7 semaines. Les stocks de cette semaine ont, sans surprise, corrigé et affiché une hausse de 6.634M, légèrement supérieurs aux prévisions de l’API. Mais tout n’est pas noir pour le pétrole puisque les stocks d’essence font état d’une baisse de 4.237M et les stocks de brut de Cushing, appréciés des investisseurs, ressortent à - 1.767M. La production de pétrole est également en baisse, elle réussit à passer sous la barre des 9M de barils par jour, le plus bas depuis la fin 2014. Le pétrole brut ne pâtit donc pas vraiment de l’annonce des stocks surtout après les bons chiffres chinois sur le commerce extérieur publiés plus tôt.

  • La Banque du Canada (BoC) a rendu sa décision sur les taux d’intérêts hier et a décidé de laisser ses taux inchangés à 0.50%, rien de très surprenant. En revanche, les prévisions économiques de la BoC se révèlent assez optimistes avec une fin de l’écart entre le niveau réel du PIB et son niveau potentiel d’ici la première moitié de 2017. Pour l’année 2016, la BoC a relevé ses prévisions à 1.7% contre 1.4% précédemment. Toutes ces nouvelles informations permettent au CAD de se maintenir face à l’USD qui a rebondi hier.

  • La paire phare du marché des changes, l’EURUSD, accuse une forte baisse sur la journée d’hier en perdant pratiquement 1%. Le cours a réussi à franchir le niveau psychologique des 1.13 alors qu’il évoluait autour des 1.1450 en début de semaine. Même les mauvaises ventes au détail US (-0.3%) n’ont pas réussi à stopper la baisse du cross. Le CAC40, généralement inversement corrélé à la paire, a affiché une très belle progression hier avec une hausse de plus de 3% après de bons chiffres chinois. L’indice français revient au-dessus des 4450 points après avoir passé deux semaines sous ce niveau. Il signe sa meilleure performance de l’année sur la séance.

 

À suivre aujourd’hui :

  • La BoE (Bank of England) va annoncer sa décision sur ses taux d’intérêts à 13h qui sont attendus inchangés. Les derniers chiffres anglais du début de semaine sur l’inflation ont fait plutôt bonne impression et la BoE pourrait afficher une certaine confiance dans ses prévisions économiques.

  • En Europe (11h) et aux Etats-Unis (14h30), nous retrouverons l’IPC attendu en hausse sur les deux continents, avec une hausse ambitieuse pour les européens (1.2% MoM) et très modérée du côté américain (0.2% MoM). On retrouvera naturellement les nouvelles demandes d’allocations-chômage US à 14h30, prévues en hausse de 3k (MoM).

 

Point d’analyse technique : zoom sur une valeur

 

 

 

L’indice français nous a offert sa plus belle séance de l’année hier, avec une progression de plus de 3%.

Tous les indices étaient largement soutenus par la balance commerciale chinoise meilleure que prévue qui a relancé l’optimisme chez les investisseurs. Après avoir atteint des plus hauts au milieu du mois de Mars, l’indice a bloqué sur le niveau majeur des 4500 points et a ensuite entamé une descente en direction des 4200 points.

Le cours a réussi à franchir le retracement des 61,80% (4315 points) en début de semaine et évolue maintenant au-dessus du retracement des 50% (4450pts).

La résistance située au niveau des 4500 points va sûrement être difficile à franchir, mais en cas de cassure de celle-ci, les 4570 points apparaissent comme le premier objectif.

Attention à la réunion des membres de l’OPEP du 17 Avril qui pourrait impacter l’indice.

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives