Wall Street cherche les records

En attendant Jackson Hole, le pétrole pousse les indices vers le haut

 

Soutenue par de nouveaux records à Wall Street et par un bond des cours du pétrole, la bourse de Paris a retrouvé le chemin de la hausse dans des volumes toujours limités.

 

Selon l’agence Reuters, l’Iran pourrait en effet trouver un terrain d’entente avec l’Arabie Saoudite sur un gel de la production lors de la prochaine réunion de l’OPEP fin septembre.

Le baril de Brent a ainsi logiquement grimpé et profité aux valeurs pétrolières. Mais la séance a avant tout été portée par les valeurs financières qui arrivent en tête du CAC40 dans l’attente du discours très attendu de Janet Yellen ce vendredi à Jackson Hole.

 

La Présidente de la FED pourrait en effet rendre plus lisible le cycle de relèvement des taux alors que l’économie américaine demeure robuste. Schneider Electric profitait également d’une information de l'agence Bloomberg selon laquelle sa filiale américaine DTN pourrait être vendue pour 1,5 milliards de dollars. En bas de tableau, Renault a souffert d’un article dans le Financial Times précisant des omissions dans le rapport de l’Etat sur les émissions polluantes.

Hors CAC40, notons le nouveau pic de Teleperformance suite à son acquisition de l’américain LanguageLine Solutions.

 

Sur le front de l’actualité économique, la journée a été marquée par les enquêtes PMI pour le mois d’août.

  • En Europe, les données sont globalement en ligne avec les attentes et ont rassuré les investisseurs sur les effets liés au Brexit. Le PMI manufacturier est ressorti à 51,8 en zone euro soit légèrement inférieur aux attentes après un score de 52 en juillet et en ligne en Allemagne à 53,6. L’activité industrielle continue ainsi de croître à un rythme modéré. Les PMI des services en zone euro et en Allemagne ont atteint pour leur part respective 53,1 et 53,3 contre des attentes à 52,8 et 54,4.

 

  • Au Royaume-Uni, l’enquête de la Confédération britannique de l’industrie baisse à -5 en août confirmant une réduction des commandes industrielles mais ressort mieux que prévue confirmant l’impact limité du Brexit.

 

  • Aux Etats-Unis, le PMI manufacturier sur le même mois s’établit à 52,1 contre 52,7 attendu. Le rythme de croissance dans l’industrie continue ainsi de se réduire. Sur une meilleure tendance, les ventes de logements neufs grimpent avec un nouveau record en neuf ans à 654 000 en juillet contre une estimation à 580 000.

 

A Wall Street, les valeurs technologiques et le secteur des matières premières ont permis une clôture en légère progression.

 

En Asie, soutenue par le repli du yen et par l’espoir de nouvelles mesures de la part de la Banque du Japon, la bourse de Tokyo a terminé en hausse.

Les marchés actions chinois évoluaient pour leur part en repli.

 

Ce matin, le PIB allemand a progressé comme prévu de 0,4% au deuxième trimestre. Aux Etats-Unis, les ventes de logements existants et les stocks de pétrole brut sont attendus en baisse de respectivement 0,4% en juillet et 455000 barils sur la semaine.

 

 

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags