Morning du 16 Mai 2017

Rebond du pétrole et calme plat

 

 Dans la lignée de la semaine dernière, la bourse de Paris a connu une séance sans tendance et termine en légère progression.

 

Le rebond des cours du pétrole a néanmoins permis à l’indice CAC 40 de clôturer au plus haut du jour.

 

Après l’euphorie de l’entre-deux-tours, l’actualité politique française avec la nomination du Premier ministre Edouard Philippe et la rencontre entre le Président Macron et la chancelière Angela Merkel n’a pas eu d’impact sur les marchés actions.

 

L’évolution des prix du pétrole aura été le fait marquant de la séance. L’Arabie Saoudite et la Russie ont en effet relancé les espoirs d’encadrement de l’offre des pays producteurs. Les dernières déclarations vont dans le sens d’un nouvel accord prolongeant jusqu’en mars 2018 la réduction de la production mondiale.

 

Le baril de Brent et le WTI américain ont terminé en hausse marquée de plus de 2% permettant ainsi un rebond du secteur pétrolier et des matériaux de base. Les banques étaient également bien orientées. Notons enfin que Renault, victime ce week-end d’une « cyberattaque » perdait plus de 1% en matinée pour finalement clôturer dans le vert accompagné de Peugeot qui figure en tête du classement. A l’inverse, Cap Gemini, Michelin et Pernod-Ricard constituaient le bas du tableau.

 

Les statistiques du jour ont montré une progression plus vive que prévue de l’inflation en Italie où l’indice des prix à la consommation progresse de 0,4% en avril contre 0,3% attendu.

Au cours de l’après-midi, l’indice manufacturier Empire State de la FED de New-York mesurant les conditions générales de l’activité des entreprises industrielles dans l’Etat de New-York a déçu en s’affichant à -1 contre 7 attendu soit le plus bas niveau depuis octobre dernier. Cet élément n’a pour autant pas refroidi les ardeurs des investisseurs en fin de séance.

 

A Wall Street, portés par les prix du pétrole et le segment technologique suite à la vague de « cyberattaques », le S&P 500 et l’indice Nasdaq Composite ont inscrit de nouveaux records. La situation en Corée du Nord ou encore les mauvais chiffres d’activité sur la région de New-York ont été ignorés.

 

Au Japon, alors que l’indice de l’activité tertiaire mesurant la valeur totale des services achetés par les entreprises a baissé de manière inattendue de 0,2% en avril, le Nikkei évoluait proche de l‘équilibre. La tendance était moins bonne ce matin sur la bourse chinoise.

 

Aujourd’hui, l’actualité sera riche. Nous prendrons connaissance des prix à la consommation en France et au Royaume-Uni pour le mois d’avril attendus respectivement à +1,4% et +2,6%. Concernant la situation des prix outre-Manche, il sera important de suivre l’évolution en cours et d’éviter tout dérapage alors que la Banque d’Angleterre a averti qu’elle suivrait de près les répercussions du Brexit

pour conduire sa future politique monétaire.

 

En Allemagne, l’indice ZEW mesurant le sentiment économique de mai est attendu à 22 points soit le niveau le plus élevé depuis deux ans. Enfin en zone euro, le PIB est espéré en hausse de 0,5% sur le premier trimestre et l’indice ZEW à 29,1 points. Cet après-midi aux Etats-Unis, les permis de construire et les mises en chantier en avril estimés respectivement en hausse de 0,2% et 3,7% permettront de juger de la santé du marché immobilier outre-Atlantique.

 

La production industrielle américaine sur le même mois viendra compléter cet instantané avec une progression attendue de 0,4%.

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives