Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette - Confucius

L’attention du marché portera sur le vote du Parlement britannique prévu ce mardi. Les résultats sont attendus après 20h, heure de Paris.

Selon les derniers sondages, le Premier ministre May devrait essuyer un revers. Il lui manquerait autour de 100 votes pour l’emporter. Si ce scénario se réalise, cinq options sont sur la table pour la suite :
1- le Premier ministre pourrait revenir au Parlement pas plus de trois jours après le vote avec une option, mais cela signifierait que des changements importants aient été apportés pour inciter les membres du Parti Conservateurs et ceux du Parti Travailliste à soutenir cette nouvelle mouture. Sinon, cela pourrait ressembler à un geste désespéré du Premier ministre pour repousser l’inévitable défaite.
2- L’UE et le Royaume-Uni pourraient convenir d’une nouvelle échéance ferme pour éviter un scénario catastrophe et donner au Premier ministre plus de temps pour unir son parti derrière un plan modifié.
3- Il pourrait s’agir du meilleur moyen pour sortir de cette impasse politique. Selon NatCen Social Research, dans le cas d’un nouveau référendum, le Remain pourrait l’emporter (53%) face au Leave (47%).
4- Dans le cas d’un no-deal, il semble de plus en plus évident que les partenaires commerciaux du Royaume-Uni essaieront de limiter les effets d’un hard Brexit. L’UE et l’OMC pourraient notamment décider de modifier leurs règles pour que le commerce sans droit de douane puisse se poursuivre, réduisant ainsi les effets néfastes de la décision britannique sur le commerce mondial et la croissance.
5- Révocation de l’article 50

 

Les derniers faits marquants :

  • Comme on l’attendait, la production industrielle en zone euro en novembre a été annoncée nettement en recul, de moins 1,7% sur un mois, contre un consensus à moins 1,5%. Les signes de fragilité étaient repérables sur tous les secteurs, ce qui tend à confirmer qu’il ne s’agit en rien d’une bulle d’air. On devrait toutefois avoir un rééquilibrage en décembre après cette très mauvaise statistique.

  • En silence…Le géant Technip est désormais passé sous contrôle américain (plus exactement, texan), dans l’indifférence totale. En mai prochain, la direction sera 100% américaine. Le management, les rémunérations ou encore le mode de gouvernance sont aussi mis au goût américain. Pas un mot…pas un seul mot des autorités françaises !

  • Mauvaise nouvelle qui fait écho à d’autres : recul des ventes de voitures neuves en Chine, ce qui constitue la première contraction depuis les années 90. La baisse se monte à moins 2,8% après un bond de 3% en 2017.

 

A suivre aujourd'hui :

  • Discours de Draghi à 16h, heure française.

  • Chiffres de la balance commerciale US qui devraient être annoncés à 14h30.

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives